En détail

SENDAI TANSU

Origine

L’ancienne ville féodale de Sendai, se trouvant de nos jours dans la préfecture de Miyagi, était située dans la région contrôlée par le clan Date. Située à proximité de routes maritimes et terrestres très fréquentées, Sendai était un centre commercial important au début du 17e siècle. L'essor et l'évolution des tansu de Sendai sont très représentatifs de la période Meiji qui a connu la transition entre le Japon médiéval et le Japon moderne.

Le tansu de Sendai des années pré-Meiji était très simple en apparence. Une barre verticale (bô) bloquait généralement les tiroirs du centre. Les autres tiroirs, s’ils étaient présents, avaient un système de verrouillage simple avec peu de motifs. Le corps et l'avant du meuble étaient respectivement en cyprès cryptomeria et en paulownia, avec une finition laquée diluée à l'huile. Les poignées de tiroir de style Warabite étaient en fer avec des plaques de protection arrière horizontales.

Au début de l’ère Meiji, un deuxième type de meuble Sendai a émergé, destiné à séduire les riches marchands et les nouveaux propriétaires terriens maintenant libérés de leurs obligations envers la classe des samouraïs. Les proportions n’ont pas trop changé, mais le bois employé pour l’avant du meuble en paulownia a été remplacé par du zelkova magnifiquement veiné ou du châtaignier. Les ferrures sont beaucoup plus travaillées, en particulier celles qui décorent le tiroir du haut et qui arborent pour la première fois les motifs horizontaux qui sont devenus représentatifs des tansu de Sendai.

Alors que la popularité de ce deuxième type de meuble Sendai continue de croître, un troisième type voit le jour. C’est le premier à remplacer la barre de verrouillage vertical (bo) par des tiroirs avec verrous individuels. On voit également de plus en plus la présence d'une petite porte sur le côté droit qui servait à garder les objets de valeur. Bien que le cryptomeria continue à être le bois le plus utilisé pour le corps du meuble, l’usage de zelkova pour le bois de face avec une finition maintenant en laque kijiro se fera plus fréquent. Une nouvelle technique de travail du fer connue sous le nom d'uchidashi est aussi utilisée pour la première fois sur les ferrures qui sont à présent ciselées et gravées. Bien que ce nouveau type de tansu ait fait preuve d'innovation considérable, il y en a peu qui ont été produits, ce qui indique qu'il était principalement destiné à un nombre limité de clients riches.

Avec la fin de l'ère Meiji, la position des fabricants de meubles en tant qu'artisans de quartier pour une clientèle limitée a cédé la place à un vaste système de distribution. L'utilisation de systèmes semi automatisés comme le prédécoupage du bois et le moulage de masse est devenu fréquent chez les artisans. Mais, bien qu’ils commencent à les utiliser de plus en plus à partir du début du 20e, les tansu de Sendai ont continué à être construit en respectant les codes artisanaux et la finition fait main.

Détail

Ferrures qui décorent le tiroir du haut et qui arborent les motifs qui sont devenus représentatifs des tansu de Sendai.

Dans notre catalogue en ligne

Cliquez ici pour voir ces pièces dans notre catalogue en ligne